Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 13:39

suite a un mail reçu de mon ami Durdan parlant de ce sujet ? J'ai décidé de venir en aide a cette super woman Wiris Dirie

Plus bas de cet article la vidéo de Waris Dirie qui parle d"elle même

 

http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L160xH160/arton19213-71d4f.jpgWaris Dirie. Définitivement, une femme pas comme les autres qui a décidé de mettre KO les mutilations génitales pratiquées dans le monde entier et dont elle a été victime en Somalie, son pays natal. Sa vie, romancée à l’écran dans le magnifique film Fleur du désert de Sherry Hormann n’est qu’un léger aperçu de la femme de caractère qu’est l’ancienne top model. Rencontre à l’occasion de la sortie du long métrage ce mercredi en France.

Pour fuir un mariage forcé à 13 ans, dans sa Somalie natale, Waris Dirie a bravé le désert et l’esclavage moderne dans la représentation diplomatique somalienne à Londres. Six ans plus tard, quand elle se retrouve dans les rues de la City avec son anglais rudimentaire, elle doit compter sur l’aide de Marylin, une jeune londonienne excentrique qui la prend sous son aile et lui trouve un travail dans un fast-food. Elle y rencontre un célèbre photographe qui lui ouvre les portes du mannequinat. En dépit du succès, elle ne peut oublier le drame de sa vie : son excision qu’elle décide de révéler à la presse afin de faire cesser cette pratique abominable. C’est la magnifique Liya Kebede qui lui donne vie à l’écran avec la sincérité qui sied si bien à Waris Dirie. Dans la peau d’ambassadrice des Nations unies contre les mutilations génitales féminines et avec sa fondation, l’ancienne mannequin en est devenue l’incarnation d’un combat qui trouve sur les écrans un nouvel écho. C’est du moins ce qu’espère Waris, la fleur qui s’oppose au chêne d’une pratique séculaire.

Afrik.com : Qu’est-ce que ça fait de voir sa vie sur grand écran ?
Waris Dirie :
C’est irréel, étrange et bizarre ! C’est comme si j’étais à l’extérieur de mon corps et que je le regardais. Je n’aime pas me regarder…

Afrik.com : Qu’avez-vous pensez de la vision que Liya Kebede, qui vous incarne, et Sherry Hormann, la réalisatrice de Fleur du désert proposent de vous ?
Waris Dirie :
Liya a fait un travail extraordinaire. Je connaissais le mannequin et jehttp://www.afrik.com/IMG/jpg/19244441.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100205_031642.jpg savais qu’elle ferait ce film dans lequel je ne voulais absolument m’impliquer (Waris Dirie et Liya Kebede ne se sont rencontrées que le dernier jour du tournage, ndlr). Mon seul desiderata était que les personnes qui verraient le film soient remuées, en colère, tristes, assez furieuses pour avoir envie d’agir sur le champ ! Et le film y parvient.

Afrik.com : Depuis votre enfance, pensez-vous qu’il y a une évolution en matière d’excision ?
Waris Dirie :
D’évolution, je n’en vois aucune. Je vois seulement des changements qui vont dans la bonne direction, mais ce n’est pas suffisant parce que le problème demeure partout dans le monde. Le fait que vous soyez aujourd’hui devant moi, c’en est un. Et je parle à l’Afrique. Cependant, les choses doivent évoluer beaucoup plus rapidement. Cette pratique doit tout simplement cesser. Le monde doit savoir que l’excision n’est rien d’autre qu’un crime contre les fillettes et les femmes. C’est une torture inimaginable. Les femmes en souffrent tout au long de leur vie. Cela me fait mal au cœur d’être encore là à essayer de convaincre la planète que cette terrible pratique a toujours cours alors qu’on devrait y mettre un terme. Immédiatement ! Pas demain, ni après ! Maintenant. Qu’y-a-t-il de si difficile à comprendre dans la souffrance d’une petite fille, d’un bébé mutilé ? Je ne comprends pas pourquoi je suis assise ici à tenter de l’expliquer à la planète. Suis-je folle ? J’en ai assez et je suis terriblement frustrée de ne plus savoir à qui m’adresser pour que mon message soit enfin compris une fois pour toute. Je me suis mise à nue pour attirer l’attention sur l’excision. Je veux que les gouvernements, les politiques, l’Afrique, le monde entier se mobilise pour que quiconque la pratique soit punie. C’est désormais au monde de prendre le relais, maintenant que j’ai transmis l’information et montré la réalité et la monstruosité de cette pratique. Qui s’émeut du sort de ces millions de femmes qui sont mutilées ?



Sources:  Afrik.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi el diavolo - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Mouffles 05/08/2010 21:08



Ce n'est hélas pas gagné...Mais cette femme est plus que remarquable et grace à elle... une avancée !


Ici, il y a une interwiew très émouvante : Clic !


Gros bisous


Mouffles


 



Vivi el diavolo 07/08/2010 23:47



Hé oui bien sûr la bataille sera longue, malheureusemnt chez nos bédouins c'est la même chose.


Oui j'avais vu cette vidéo avoir publié la mienne. Je pense que nous devons tous faire de même afin de rapporter ça a une  plus grande publicité possible.


Bisous


Vivi


 



durdan 02/08/2010 16:06



bin t'as bossé mon gars



Vivi el diavolo 02/08/2010 17:55




bin tu ne crois pas que c'est déjà suffisant qu'on nous la coupe a nous les hommes sans
demander la permission aux femmes, il faut le leurs couper a eux aussi et encore sans notre permission
?


 










Présentation

  • : Le blog de Vivi Il diavolo
  • Le blog de Vivi Il diavolo
  • : Le seul endroit ou je peux exprimer mes pensées, raconter mes blagues,partager mes chansons préférés enfin tous ce qui me passe par la tète.
  • Contact

Profil

  • Vivi el diavolo
  • Né quelque part en Tunisie, vie actuellement a Beersheba Israël.
Mes principaux loisirs sont l'informatique,lecture télé et surtout m'amuser.
  • Né quelque part en Tunisie, vie actuellement a Beersheba Israël. Mes principaux loisirs sont l'informatique,lecture télé et surtout m'amuser.

Recherche

Pages