Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 11:56

Un ami Sfaxien comme moi avait reçu ce livre de son frère qui revenait d'un voyage enTunisie, connaissant mes rêves sur ma ville natale il s'empressa de me le prêter avant qu'il ne le lise lui même:

Alors maintenant vous comprenez pourquoi mon absence se prolonge plus que je ne l'avais promis.

Donc vous allez être bien sages et attendre que je finis mon bouquin. le plus intéressant est que je reconnais certains des noms figurant sur ce livre. Une amie a été très contente qu'il était question de son père dans ce roman. A elle de se casser la tète pour avoir ce livre. http://www.ruedusmiley.fr/grands_smileys/ruedusmiley_grand_smiley_0422.gif?texte= smileys provenant de "la rue des smileys"

Ce qu'il est dit sur l'arrière du roman.

 


http://sud-editions.com/images/stories/jeunesse.gif

Sur sa ville, sur ses habitants cet adolescent jette un regard attendri – que dis-je, amoureux-, même s’il sait que « tout y est compartimenté : les Français, les Grec, les juifs, les Arabes…. ! Nous vivons sans haine, écrit-il, confiants dans les vertus du labeur, l’avenir nous paraissait radieux… » Un regard interrogateur aussi, ….car dans ce paysage de bonheur, des nuages montent à l’horizon : les impatiences des nationalistes, les inquiétudes qu’elles génèrent, les tentations, pour quelques-uns, de la terre promise.
Alors il pose les questions, même si elles restent souvent sans réponses. Il engage le dialogue avec Simon le communiste qui stigmatise la colonisation, avec Abdelaziz qui lui explique la révolte des tunisiens, le rend sensible à leur condition insoutenable, avec Faty qui ne rêve que des collines de Sion et qu’il ne comprend pas…ce besoin de comprendre le porte vers les autres, l’amitié est au cœur de cet écrit chaleureux.   

Publié par:  "su d éditions Tunis"

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi el diavolo - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Moncef 12/08/2010 09:02



Bravo pour cette belle présentation! peux-tu me préter ce livre? sinon je ferai mieux de l'acheter pour ne pas avoir à te le rendre!



Vivi el diavolo 12/08/2010 12:50



malheureusement il est a clément qui lui l'a prété a son frère Victor qui lui n'a pas résisté a me le préter avant de le lire lui même.


Clément l'avait acheté dans une librairie en Tunisie, il est publié par Sud éditions Tunis.


le plus beau est qu'il m'a fait comme celui qui avait prété des chaussures a un nouveau marié et pendant toutes la route il lui disait;


-- Fait attention a la flaque d'éau, fait attention a cette crotte de chien, gare de ne pas taper sur cette pierre, inutile de te dire que le marié enleva les chaussures pendant le trajet pour
lui dire !


--khoud khrak ou fek aalia !



Mouffles 08/08/2010 17:42



Bonne lecture !
Pffff...Depuis que j'ai un ordi.....Je ne lis plus


Bisous


Mouffles



Vivi el diavolo 11/08/2010 15:52



Moi aussi presque pas, mais je m'oblige certaine fois.


grossso bacci


Vivi



Marie-Christine 08/08/2010 09:03



celà fait longtemps que je m'en suis aperçue , j'aimerai savoir ce que pensent les sociologues des 30 dernieres années , pourquoi les hommes ont changé de cette façon là !!


mes pensées en ce dimanche matin , biz Vivi et bonne journée



Vivi el diavolo 08/08/2010 11:36




Je ne suis pas psy ou sociologue, mais je pense que c’est un peu ou même beaucoup la faute a nous les parents.


Contraires aux précédentes générations, les parents qui avaient soufferts d’une éducation trop sévère avaient voulu donner une toute autre aux leurs d’un coté et d’un autre avec le standard
 de vie de nos jours les parents se voient obligés de travailler tous les deux, contraire a l’époque ou la maman était a la maison pour faire le ménage et élever ses enfants.


A mon avis si une mère s’ennuie a la maison et veut faire comme tous le monde aider le mari a tenir un standing comme tout le monde. Le mieux serait de travailler une demi journée et de consacrer
l’autre demi aux enfants, quant aux travaux ménager seront partagés entre les deux parents.


De nos jours les parents sont occupés a avoir la voiture, écran plat et des fois dans chaque chambre, de même pour les ordinateurs, dvd. Ce qui fait que chacun est enterré dans son
« trou ».


Quant a l’éducation de l’enfant cela tombe sur les institutrices mais sans aucun possibilité  de châtier un élève espiègle.


Il y a quelques années un parent avait été poursuivi en justice suite a une plainte de son fils après avoir reçu une gifle.


Heureusement pour ce parent et les autres aussi que le verdict été que donner une gifle a un enfant n’était pas le maltraiter.










jacky 07/08/2010 22:29



Bonne semaine vivi


Merci pour l'information  je vais essayer de me le procurer.



Vivi el diavolo 07/08/2010 23:20



chavoua tov jacky, oui cela vaut la peine de se fatiguer pour l'avoir.


Vivi



Camus 07/08/2010 20:33



Merci Grand Diablotin, je crois que


je vais te le chiper, juste le temps de finir "Les Aléas


d'une Odyssée".


Sfax.... ma jeunesse



Vivi el diavolo 07/08/2010 23:21



Bien sûr Camus de cette façon je pourais le lire moi aussi.


chavoua tov


Vivi



Présentation

  • : Le blog de Vivi Il diavolo
  • Le blog de Vivi Il diavolo
  • : Le seul endroit ou je peux exprimer mes pensées, raconter mes blagues,partager mes chansons préférés enfin tous ce qui me passe par la tète.
  • Contact

Profil

  • Vivi el diavolo
  • Né quelque part en Tunisie, vie actuellement a Beersheba Israël.
Mes principaux loisirs sont l'informatique,lecture télé et surtout m'amuser.
  • Né quelque part en Tunisie, vie actuellement a Beersheba Israël. Mes principaux loisirs sont l'informatique,lecture télé et surtout m'amuser.

Recherche

Pages